Partenaires

IBCP
CNRS UCBL

Logo unite LBTI


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes > Biologie et Ingénierie du Cartilage (F. Mallein-Gerin) > Thématiques > Voies de la mécanotransduction > Voies de la mécanotransduction

Voies de la mécanotransduction

Porteur de projet : E. Perrier-Groult

Personnes impliquées dans le projet  : E. Aubert-Foucher, M. Pasdeloup


Les voies de la mécanotransduction 

Nous avons développé un modèle de chondrocytes inclus en hydrogel d’agarose et soumis à la compression dynamique (figure 1), ce qui nous a permis d’identifier des gènes sensibles à la pression mécanique, ainsi que des protéines impliquées dans la transmission du signal mécanique. Nous utilisons actuellement ce modèle pour explorer l’influence combinée de la BMP-2 et de la pression mécanique sur le phénotype des chondrocytes, jusqu’alors étudiées indépendemment. Au niveau du tissu, on sait que la BMP-2 et les forces mécaniques sont deux paramètres importants qui régulent la formation et l’homéostasie du cartilage. Une meilleure connaissance du croisement de ces signalisations est importante pour combiner les deux stimuli dans des protocoles de reconstruction du cartilage (en bioréacteur par exemple).


Figure 1 : Les échantillons (disques d’agarose contenant les chondrocytes) sont soumis à la pression mécanique dans les chambres de compression du système Flexercell.


Sélection de publications


1. Bougault C, Aubert-Foucher E, Paumier A, Perrier-Groult E, Huot L, Hot D, Duterque-Coquillaud M, Mallein-Gerin F. (2012) Dynamic compression of chondrocyte-agarose constructs reveals new candidate mechanosensitive genes. PLoS One 7 : e36964.

2. Bougault C, Paumier A, Aubert-Foucher E, Mallein-Gerin F. (2009) Investigating conversion of mechanical force into biochemical signaling in three-dimensional chondrocyte cultures. Nat. Protoc. 4 : 928-938.


Collaborations

A-M Sfarghiu (LaMcoS UMR5259, Insa)

Equipex IVTV