Partenaires

IBCP
CNRS UCBL

Logo unite LBTI


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes > Fonctionnalité et dynamique du tissu cutané (D. Sigaudo-Roussel)

Fonctionnalité et dynamique du tissu cutané (D. Sigaudo-Roussel)

L’équipe est née en 2013 de la fusion entre les équipes de Pascal Sommer et de Dominique Sigaudo-Roussel, renforcée par l’arrivée début 2016 de Jérôme Lamartine.

Notre équipe développe une vision intégrée du tissu cutané en étudiant les mécanismes moléculaires contrôlant son architecture et les conséquences fonctionnelles de changements dans l’environnement du tissu. Les biologistes et les physiologistes qui la composent mènent une recherche intégrée allant des études fondamentales au malade, en passant par l’ingénierie tissulaire et les maladies génétiques.

La peau est la première ligne de défense de l’organisme contre les agressions externes. La peau peut être fragilisée ou subir un vieillissement accéléré sous l’effet de divers stress environnementaux. Dans un premier axe de recherche, nous recherchons des indicateurs de cette fragilité cutanée, qu’il s’agisse de marqueurs moléculaires ou physiologiques du vieillissement, ou d’indicateurs de la réponse cutanée aux stress physiques (radiations, pression).

Il s’agit d’identifier :

  • Des régulateurs de l’homéostasie cutanée dont l’activité est perturbée au cours du vieillissement chronologique ou pathologique ;
  • Des signatures moléculaires ou fonctionnelles de la sensibilité cutanée aux stress ;
  • Des marques cutanées des dommages aux organes internes ;

L’identification de telles signatures est d’un grand intérêt pour développer des outils prédictifs permettant d’améliorer la prise en charge des individus à risque mais également pour proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Un deuxième axe de recherche s’intéresse à la régénération de la peau après lésion. Notre équipe étudie la réponse biomécanique de la peau fragilisée par un stress comme le vieillissement ou la plaie, ou de la peau reconstruite par ingénierie tissulaire. Nous focalisons nos travaux sur le rôle du système neuro-vasculaire dans la défense de la peau et sa réparation. Nous étudions le réseau de fibres élastiques qui confère à la peau jeune ses propriétés mécaniques, mais qui se dégrade au fil de l’âge et qui n’est pas reconstitué lors des cicatrisations.

Il s’agit de mieux comprendre :

  • les mécanismes cutanés de défense en réponse à la compression afin d’améliorer la prévention des ulcères cutanés ;
  • les mécanismes de réparation tissulaire et les conséquences sur la récupération fonctionnelle de la peau ;
  • la mécano-biologie du tissu élastique et les relations entre cellules et propriétés mécaniques de l’environnement matriciel ;
  • l’influence de biomatériaux reproduisant l’architecture de la matrice extracellulaire sur l’organisation et le comportement cellulaire afin d’optimiser de façon non empirique la formation de tissu physiologiquement valide ;
  • les mécanismes de vieillissement normal ou accéléré qui altèrent la qualité de la peau. Nous étudions ainsi les effets du diabète sur la peau altérée par les modifications pathologiques des fibres élastiques.

La capacité de réparation tissulaire peut être compromise en condition pathologique ou fragilisée et peut conduire à la formation d’un tissu cicatriciel vulnérable et instable. En effet, la formation de fibres élastiques ne s’effectue pas ou insuffisamment lors de la réparation tissulaire ou dans les plaies ulcéreuses. Cette insuffisance se traduit par une incidence augmentée de lésion cutanée, comme ce qui est observé au cours du vieillissement mais aussi de l’obésité, du diabète, et d’autres maladies rares.

Thèmes : 

Mots clés :

Peau, microcirculation, fibres élastiques, ulcères de pression, réparation, vieillissement, microARNs, épigénétique


Contact :

Institut de Biologie et Chimie des Protéines
UMR5305 - LBTI
Dominique SIGAUDO-ROUSSEL
7, passage du Vercors
69 367 Lyon cedex 07
FRANCE
Tel : +33(0)4 37 65 29 34


Sous-rubriques :